Méditerranée - Été 2021

Le temps qui passe

De Saint-Gilles au Grau du Roi – 48km plat – sous le soleil camarguais 

Une semaine que nous avons quitté Auriol, traversé quelques massifs, longé les Alpilles, bifurqué vers la Méditerranée…

Plus de 300 kilomètres s’affichent au compteur et l’envie de remonter en selle et de poursuivre la route est toujours là.

Saint-Gilles, Aigues-Mortes, les Saintes, la Camargue nous offre tous ses clichés.

Après une journée à longer les canaux, slalomer entre les étangs, l’arrivée sur la côte nous surprend à nouveau par son bruit, ses constructions, le monde dans les rues et sur les routes.

Le choc est adouci par les retrouvailles avec les franco-cubano-britanniques venus camper et partager ce petit bout de route avec nous.

La nuit fut moins paisible que les précédentes à l’image de notre ressenti à l’arrivée, mais nul doute que ce souvenir nous fera sourire d’ici quelque temps.

Ce voyage est aussi l’occasion de ralentir et de faire des pauses dans notre avancée. Alors aujourd’hui ce sera plage, jeux, et finales des JO!

Une réflexion au sujet de « Le temps qui passe »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s