Portugal - Eté 2019

La tête dans les nuages

D’Ericeira à Guincho (Cascais) – 50km – 800mD+ – dénivelé vs. frein du tandem 1-0

Encore une fois le topo de l’étape nous laissait songeurs (inquiets peut-être?) mais le bivouac étant impossible dans cette région protégée du parc naturel de Sintra nous n’avions pas vraiment le choix.
On a forcé la dose de pâtes, mangé quelques patisseries portugaises bien caloriques, on s’est levé tôt…
Bref, on a mis toutes les chances de notre côté.
Mais… car dans toute bonne histoire il y a un mais… le frein gauche du tandem nous a lâchés au bout de 2 petits kilomètres!


Pause forcée dans le joli village d’Ericeira, le temps de trouver un magasin de cycles ouvert, d’expliquer le fonctionnement de ces freins un peu spéciaux en anglo-portugo-langue des signes, d’effectuer la réparation, soit l’équivalent de quelques parties de tarot.

Tranquillisés sur la capacité du tandem à supporter de nouvelles descentes, nous sommes partis bien tard, trop tard, à l’assaut de notre petite montagne.
Mais c’était sans compter sur la motivation de Quentin, Baptiste et Matthieu bien décidés à en découdre avec ces pourcentages à deux chiffres.

Non mais, on a fait la Suisse, nous!

Et pour avoir vraiment la paix, je les soupçonne d’avoir trafiqué mon compteur dans la nuit car depuis ce matin il refuse d’indiquer la vitesse instantanée… Ils ne m’entendront donc plus crier

Trop vite, vous allez trop vite!

et pourront alors battre des records de vitesse dans les fameuses descentes qui ont eu raison des frein du tandem.

L’année prochaine, tu devrais demander des sacoches pour aller plus vite dans les descentes!

Nous poursuivons notre traversée du Portugal pour atteindre le mythique Cabo da Roca, point le plus occidental du continent européen.
Nous ne verrons malheureusement pas le phare qui domine ces immenses falaises car c’est la tête dans les nuages que nous parcourons le parc de Sintra-Cascais.

Nous finissons la journée bien fatigués et pas mécontents de retrouver un peu de luminosité sur la côte.

Près de 400km en 9 jours, nous ne sommes plus qu’à quelques encablures de Lisbonne.
Alors ce soir, nous levons notre verre à nos valeureux petits cyclistes, au plaisir d’être là, à la vie, à nos amies endeuillées, à vous tous!
On continue demain…

5 réflexions au sujet de « La tête dans les nuages »

  1. Et coucou !!!! tous les matins, 5 petites minutes à vous suivre, ça met de bonne humeur pour la journée de boulot !
    Eh bien, je n’imaginais pas du tout le Portugal ainsi …prochaine destination de vacances pour changer du Nooord!
    Bonne pédalade

  2. Le frein gauche aura peut être lâché….mais la famille Julien ne lâché jamais! Finalement du wifi pour vous lire de la Grèce! Bisous de nous quatre et un “babaaaa” spécial de Eva à son parrain qui veut dure…bravoooo!

  3. le Portugal c’est le pays des cyclotouristes : trouver un marchand de vélos dans un petit village c’est top ! en France je ne pense pas que cela serait possible

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s